Années

 

2018

2017

2016

Actualités

Barcelone, Espagne

14-15 Avril, 2018

Les meilleurs pilotes du plateau mondial se sont donné rendez-vous sur le circuit de Barcelone ce week-end avec l’ambition de frapper fort pour cette manche d’ouverture du Championnat du Monde FIA de Rallycross.

 

Les épreuves du samedi se sont déroulées dans des conditions dantesques. La pluie incessante a transformé le parcours en un marécage de boue et d’asphalte imbibé d’eau, mettant pilotes et machines à rude épreuve. Lors des séances d’essais, j'avais l’impression de conduire sur la neige avec des pneus été !

 

 

Pour les épreuves qualificatives , le hasard du tirage au sort a voulu que nous soyons sur la même ligne de départ avec Guerlain. Une position “délicate” qu’il a fallu gérer rapidement dans l’objectif de faire passer les deux voitures du team GCK. En Q1, je me place sans encombre mais en quatrième position ; je décide alors d’effectuer immédiatement le tour joker afin de m’éloigner un peu du « chaos » qui règne assuré au contact des autres voitures. C’est fait, j’ai de l’espace pour m’exprimer. Je termine ma course à la deuxième place, devant mon coéquipier. Finalement « prudence rime parfois avec performances » !

 

La manche suivante, Q2, s’inscrit dans la continuité de la précédente avec la nécessité pour moi de produire un pilotage très technique, tout en conservant de la souplesse, sur une piste qui pourtant se dégrade fortement. Le contrat est rempli à la fin de cette épreuve difficile. La voiture rentre aux stands sur ses quatre roues pour un classement à la 10ème place et premier Français.

 

 

 C’est le moment du débrief avec les mécaniciens et ingénieurs de Prodrive qui récupèrent précieusement toutes les informations sur la course et le comportement de la voiture. « C’est un dialogue toujours constructif, où les sensations ressenties doivent être transformées en analyses technique.s » Depuis les essais de Silverstone, la confiance est s’est installée avec l’équipe technique. Nous avons un niveau d’exigence réciproque qui est une réelle opportunité pour faire progresser la voiture.

 

 

Pour la journée du dimanche, le soleil est au rendez-vous et les températures en hausse. Dès 8h30, le warm-up se déroule dans un bon rythme. Il faut sans cesse s’adapter aux changements d’adhérence de la piste. Les conditions météos sont aux antipodes de la veille, avec la nécessité pour les teams de reprendre de nouvelles marques. J’adopte une conduite sans complexe, efficace et je perçois à chaque tour un peu plus le potentiel de la voiture. C’est de bonne augure pour la suite.

 

 

Les épreuves qualificatives Q3 et Q4 se déroulent dans un rythme d’enfer.Les tribunes sont pleines, une foule de passionnés s’est installée dans les tribunes le long du circuit sous un soleil brulant pour ce rendez-vous incontournable du sport automobile en Catalogne. Ils en prennent plein les yeux.

 

 

Dans les deux manches qualificatives, je décide d’attaquer dans tous les secteurs. Je réussis deux départs solides qui m’accordent un placement stratégique à l’issue du redoutable premier virage à gauche. Le niveau est stupéfiant, je suis pris en étau mais je reste inflexible, je tiens bon et gagne du terrain. En Q4, je réalise mon meilleur temps. Je prends conscience que la domination des voitures officielles s’efface, cela prouve que ce sont les pilotes qui vont faire la différence.

 

 

Le départ de la demi-finale est une énorme performance, je suis en deuxième position. Je me place rapidement afin de porter une attaque et décide de briller aux avant postes. Je reste au contact jusqu’au tour joker, l’écart n’est pas énorme, je sors au coude-à-coude avec la tête de course. J’ose Je tente de m’intercaler mais c’est le contact avec un concurrent et je glisse dans le gravier. Ma réaction est instantanée. En un éclair, je « remets les gaz » ; une seule seconde s’est écoulée mais c’est suffisant à ce niveau pour que deux concurrents se glissent devant moi. Je finis 5ème de ma demi-finale devant Timmy Hansen. Malheureusement ce n’est pas suffisant pour accéder à la finale.

 

Dès à présent, il faut reconnaître les très bonnes performances techniques et technologiques du team GCK/Prodrive. Nous avons accroché avec brio les demi-finales aux cotés de pilotes déjà très expérimentés sur le circuit. Une accomplissement qui nous laisse imaginer de belles perspectives pour la suite du championnat !